la démotivation des élèves: enjeu d’un Pilar. Sandra Cadiou. 9 mars 2021.

Le rectorat de l’académie de Toulouse et la structure de recherche SFR de l’UMR EFTS ont élaboré un dispositif de formation original pour les enseignant.e.s. Il s’agit du PILAR:  Projet d’Initiative Locale Adossé à la Recherche.

Les enseignant.e.s d’un établissement se saisissent d’une difficulté professionnelle sur laquelle ils.elles souhaitent se former. Pour cela ils bénéficient d’un travail étalé sur un an d’une trentaine d’heures avec l’appui d’un binôme formateur.rice et chercheur.e.

Le.la chercheur.e apporte des éléments issus des travaux scientifiques en sciences de l’éducation et l’ensemble des acteurs, formateur.rice, enseignant.e.s et chercheur.e, élabore leurs propres outils pour travailler sur la demande initiale. Le travail s’appuie notamment sur une analyse de pratique.

En 2018 j’ai répondu à la demande d’un groupe d’enseignant.e.s d’un collège au sujet de la démotivation des élèves. J’ai apporté l’éclairage de mon orientation : clinique psychanalytique.

Après des apports théoriques, la formation s’est coconstruite à partir d’outils spécifiques : l’analyse de pratique à partir de vidéos de classe faites par les enseignants dans leur cours qui montrent un exemple de démotivation. Ces vidéos sont analysées en groupe inspiré de la méthode Balint. Nous avons aussi creusé la signature professionnelle de chacun au travers de l’écriture réflexive à partir du déjà-là (Carnus, 2001), de l’épreuve ( Terrisse, 1994), du rapport à l’épreuve (Brossais et al., 2016; Brossais & Jourdan, 2011; Brossais & Savournin, 2016) et de l’après-coup (Carnus & Terrisse, 2013), concepts issus de la didactique clinique et adaptés à la formation. Enfin nous avons mené des entretiens semi-dirigés pour creuser leur signature professionnelle.

Dessous se trouve la vidéo d’essaimage réalisée par le groupe d’enseignants au sujet du Pilar 2018-2019 autour de la démotivation des élèves (formation adossée à la recherche en sciences de l’éducation d’orientation clinique psychanalytique. Chercheure: Sandra Cadiou).

  • partie 1: décalage entre attente et réalité -travail introspectif sur ma posture d’enseignant – outils psychanalytiques- analyse vidéo

  • partie 2: impact sur nos pratiques et sur les élèves- construction d’un collectif et travail réflexif
Cite this article as : Savoir / pouvoir et singularité du sujet (10/03/2021). "la démotivation des élèves: enjeu d’un Pilar. Sandra Cadiou. 9 mars 2021.".https://spsujet.hypotheses.org/130.

Références théoriques principales utilisés:

Brossais, E., & Savournin, F. (2016). Étudier les pratiques enseignantes dans l’enseignement primaire, secondaire et universitaire avec la didactique clinique. In Recherches en éducation, recherches sur la professionnalisation : Consensus et dissensus. Le printemps de la recherche en ESPE 2015 (p. 352‑363). Réseau national des ESPE. http://www.reseau-espe.fr/sites/default/files/documents/prespe15-brossais-savournin.pdf

Brossais, E., Jourdan, I., & Savournin, F. (2016). Heuristique et dynamique du concept de rapport à l’épreuve. Travail et Apprentissages, 18, 66‑86.

Carnus, M.-F., & Terrisse, A. (2013). Didactique clinique de l’EPS : Le sujet enseignant en question. Éditions EP&S.

Combis-Carnus, M.-F. (2001). Analyse Didactique du Processus Décisionnel de l’Enseignant d’EPS en Gymnastique. Toulouse III Paul Sabatier.

Jourdan, I., & Brossais, E. (2011). Du rapport au savoir au rapport à l’épreuve : Le point de vue de deux professeurs stagiaires à l’IUFM. Recherche & formation, 66, 9‑22. https://doi.org/10.4000/rechercheformation.1064

Terrisse, A. (1994). La question du savoir dans la didactique des activités physiques et sportives : Essai de formalisation. HDR soutenue à Paul Sabatier Toulouse.